Quel est le salaire d'un chauffeur routier ?

| décembre 30, 2022

Le chauffeur ou conducteur routier est un travailleur comme tous les autres. Il a donc droit à une rémunération qui est fixée en fonction de plusieurs paramètres. Il faut noter aussi que ce salaire est évolutif. Si vous souhaitez faire carrière dans ce corps de métier, vous devez préalablement vous renseigner sur la rémunération et les autres avantages salariaux de ce professionnel. Voici tout ce que vous devez savoir au sujet du salaire d’un chauffeur routier !

La rémunération mensuelle d’un conducteur routier

La rémunération mensuelle d’un conducteur routier comprend le salaire de base et ses accessoires comme les primes et autres avantages spéciaux.

A lire également : Sur la Route : Les Coulisses de l'Industrie du Transport Routier

Le salaire de base d’un chauffeur routier

Le salaire de base d’un conducteur routier, en début de carrière en France, est proche du salaire minimum interprofessionnel commun (SMIC). Il peut gagner jusqu’à 1700 euros par mois dès son embauche. Le salaire de base du chauffeur routier expérimenté peut en revanche s’élever à 2200 euros. Il peut toutefois arriver que le conducteur routier travaille à son propre compte. Dans le cas d’espèces, sa rémunération est beaucoup plus importante.

Il peut gagner par exemple jusqu’à 3900 euros chaque mois. Le routier indépendant doit cependant faire face à certaines charges. Il a par exemple l’obligation de payer les factures d’entretien du véhicule ainsi que les impôts et les cotisations sociales. Si ces charges sont déduites du gain, sa rémunération peut donc baisser considérablement. À l’issue de sa formation, un chauffeur routier peut se faire recruter par l’armée.

Dans le meme genre : Les avantages des plaques d'immatriculation en plexiglass

Dans ce cas, il perçoit un solde de 1384 euros. Cette somme correspond au salaire mensuel d’un soldat célibataire sans enfants à charge. Il a le grade de caporal dans l’armée de terre ou de l’air. Si le conducteur routier est détaché pour des opérations extérieures, ce solde peut être doublé voire triplé selon la nature de la mission. Le solde du transporteur poids lourd de l’armée peut aussi évoluer au fur et à mesure que le travailleur monte en grade.

Les primes et indemnités d’un chauffeur routier

Outre le salaire, le chauffeur routier en exercice bénéficie de nombreuses primes. Il peut s’agir par exemple des commissions et des bonus. Si ce professionnel travaille de 21 heures à 6 heures du matin, il a aussi droit à des primes de nuit. Cette allocation est une rémunération d’heures supplémentaires qui peut majorer le salaire initial de 25 à 50 %. Le conducteur routier peut aussi bénéficier de 13,56 % de majoration sur salaire au titre d’indemnité de repas.

Les avantages spéciaux

Certains avantages spéciaux peuvent s’ajouter au salaire du chauffeur routier au cours de sa carrière. Il s’agit entre autres de la mutuelle familiale et de l’épargne salariale. Il faut noter par ailleurs que le chauffeur routier bénéficie des congés annuels payés. La durée de ces vacances est fixée à 30 jours par la convention nationale des transports routiers.

De même, le conducteur routier qui travaille pour l’armée bénéficie de certains avantages spéciaux équivalant à son statut. Il perçoit par exemple en plus de son salaire, d’une aide au logement. Le montant de ces différents accessoires de la rémunération de ce professionnel peut s’évaluer en moyenne à 800 euros par mois pour un salarié nouvellement embauché.

Les critères pris en compte pour calculer le salaire du conducteur routier

Plusieurs critères sont considérés pour déterminer le salaire du transporteur poids lourd.

La catégorie

La Convention Nationale des Transports Routiers classe les chauffeurs routiers par catégories. C’est le premier critère pris en compte pour déterminer le salaire de ces professionnels. Les conducteurs routiers qui conduisent un véhicule ayant un PTAC compris entre 11 et 19 tonnes appartiennent à la catégorie 5. Leur salaire est évalué avec 128 M comme coefficient. Ceux de la catégorie 6 conduisent quant à eux des poids lourds de plus de 19 tonnes.

Leur rémunération se calcule avec un coefficient de 138 M. La catégorie 7 est affectée d’un coefficient de 150 M. Elle regroupe les conducteurs routiers autorisés à utiliser des véhicules spéciaux comme les porteurs ou les tracteurs. Il faut retenir que plus votre coefficient est élevé, davantage votre salaire est important dans ce corps.

L’ancienneté

L’ancienneté du chauffeur routier dans le métier est aussi un facteur déterminant pour le calcul de son salaire. En effet, la rémunération de ce salarié est revalorisée au fil des années. Après deux ans, elle subit un accroissement de 2 %. Cette augmentation est portée à 4 % après 5 années d’ancienneté et à 6 % s’il a 10 ans d’expérience. Le salaire des chauffeurs routiers plus aguerris se revalorise à 8 %. Pour prétendre à ce privilège, vous devez avoir 15 ans ou plus d’ancienneté dans la profession.