Les particularités du transport frigorifique

| janvier 26, 2023

En France, le transport frigorifique représente 10 % du trafic routier. Il compte environ 110 000 véhicules qui transportent plus de 100 millions de tonnes de produits tous les ans. Cet important flux de marchandises obéit et des règles et à des conditions particulières. Pour en savoir plus, voici les particularités du transport frigorifique.

Lire également : Types de transport dans la logistique : lequel vous convient le mieux ?

Les produits concernés par le transport frigorifique

Le transport frigorifique ou transport sous température dirigée se distingue d’abord par les produits concernés. Selon leur nature et leur origine, ces marchandises peuvent être transportées par voies aériennes, maritime et terrestre. Cependant, il faut savoir que le transport frigorifique par avion ou par bateau est très onéreux. De ce fait, seuls les produits rares pour le pays importateur empruntent ces voies.

Les autres produits en revanche vont être transportés par voie terrestre. Ainsi, le transport routier frigorifique va essentiellement concerner trois catégories de marchandises que sont :

A lire aussi : Comment calibrer les capteurs de stationnement après une réparation de carrosserie sur une Skoda Octavia?

  • les produits frais
  • les produits non alimentaires et
  • les produits industriels.

Dans la catégorie des produits frais, il y a les légumes, les produits de la mer, les congelés et surgelés. Ces derniers sont essentiellement destinés à l’alimentation.
Les produits non alimentaires quant à eux comprennent les plantes, les produits pharmaceutiques et les produits cosmétiques.
Pour ce qui est des marchandises industrielles enfin, il y a du chocolat, des pâtisseries et des produits de boulangerie.

Les conditions du transport frigorifique

En plus de concerner des produits spécifiques, le transport frigorifique doit aussi obéir à des conditions bien particulières. Ces dernières servent à faire respecter la chaîne du froid. Ainsi, les conditions du transport sous température dirigée s’appliquent d’abord à l’emballage. Celui-ci doit être adapté au type de produit, à sa taille, aux propriétés isolantes et thermiques ainsi qu’à la conservation.

Pour assurer le transport frigorifique d’un produit concerné, deux principales alternatives s’offrent à vous. D’une part, vous pouvez utiliser un camion réfrigéré. Ce dernier est muni de parois isolantes qui permettent de limiter les variations de température. D’autre part, le produit concerné peut être transporté dans un emballage réfrigérant. Ce dernier est à la fois isotherme et doté d’accumulateurs de froid. Il limite ainsi les échanges de chaleur et assure la bonne conservation du produit.

La réglementation du transport frigorifique

La réglementation du transport sous température dirigée repose sur deux règles majeures. Ce sont l’accord ATP et le Paquet Hygiène.

L’accord ATP

L’accord ATP prévoit les modalités de contrôle de la conformité des véhicules de transport frigorifique en France. En d’autres termes, il énonce les normes auxquelles les camions qui transportent des denrées périssables doivent se conformer. L’attestation de conformité ATP est remise par le CEMAFROID. Elle dépend du fait qu’il s’agisse d’un véhicule frigorifique, calorifique, réfrigérant ou isotherme. Dans tous les cas, cette attestation devra être présentée lors du contrôle du camion. Elle n’est pas nécessaire si le transport se fait sans rupture de charge sur une distance inférieure à 80 km.

Le Paquet Hygiène

Le Paquet sanitaire quant à lui est une législation européenne. Il englobe les normes de traçabilité imposant une conformité aux règles sanitaires. Le Paquet Hygiène s’applique essentiellement aux produits alimentaires. Il vise à faire respecter la chaîne du froid et s’adapte au type de denrées transportées.

Pour le transport des denrées d’origine animale, le transporteur est tenu de se reporter à l’arrêté du 21 décembre 2009. Celui régit les activités de commerce de détail, d’entreposage et de transport de ce type de produits. Aussi, le transporteur doit se conformer au règlement CE n° 853/2004. Ce dernier fixe les règles d’hygiène qui sont applicables aux denrées alimentaires d’origine animale.

Pour le transport des autres denrées, le transporteur devra se reporter à l’arrêté du 8 octobre 2013. De même, il va devoir considérer le règlement CE n ° 852/2004. Pour le transport de certains aliments comme les surgelés, le transporteur devra se référer à des textes particuliers.

Par ailleurs, sachez qu’il est interdit de transporter des produits qui peuvent altérer les caractéristiques qualitatives et sanitaires des denrées. Ainsi, les marchandises dangereuses classées corrosives et/ou toxiques ne doivent pas être associées aux denrées d’origine animale.

En somme, il faut retenir que le transport frigorifique a ses particularités. Celles-ci sont relatives aux produits concernés, aux conditions et à la réglementation du transport. Le transport frigorifique obéit ainsi à l’accord ATP et au Paquet Hygiène. La conformité à ces règles est requise pour assurer le transport sous température dirigée en toute légalité.